Le Printemps Marseillais mène la lutte contre les inégalités d’accès aux soins

Partagez

Communiqué de presse – Marseille, 19 février 2020

Michèle Rubirola, tête de liste du Printemps Marseillais, et Benoît Payan, porte-parole et candidat dans les 2ème et 3ème arrondissements, ont rencontré ce matin les responsables locaux de Médecins du Monde, à leur centre d’accueil de soins et d’orientation, sur la question cruciale de l’accès à la santé pour tous. Ils ont notamment échangé sur les engagements que le rassemblement de la gauche, des écologistes et des citoyens prendrait, en matière d’accès aux soins, une fois élus à la mairie de Marseille.

À l’issue de cette rencontre Michèle Rubirola a déclaré :

“Le manque d’accès à la santé à Marseille est le signe de l’incroyable inégalité sociale de notre ville, une ville où nos hôpitaux possèdent des pôles d’excellence alors que certains de nos habitants peinent à accéder à un médecin généraliste.

Dès 2020, le Printemps Marseillais lancera un plan santé municipal sur le mandat pour garantir l’accès aux soins pour tous.
Nous prévoyons notamment un soutien à l’hôpital public, dans une ville où 65% des lits sont dans le privé. Réunir la ville c’est mieux soigner ses habitants, partout.”

Benoît Payan ajoute :

“Situé à quelques centaines de mètres de l’hyper-centre, le dispensaire de Médecins du Monde est l’un des seuls dispensaires de médecine de ville de l’ONG en Europe occidentale. Essentiel aux Marseillais les plus précaires, il est aussi devenu le symbole de 25 ans d’oubli et d’abandon. La lutte contre les injustices sera une priorité de mon mandat dans les 2ème et le 3ème arrondissements. “

De plus, parce que certains quartiers de notre ville connaissent des densités médicales proches de celles d’un département rural, le Printemps Marseillais s’engage à créer des centres de soins pour tous.

Partagez

Suivez l'actualité
du Printemps Marseillais

Vous souhaitez être informé des prises de parole et des actions de notre mouvement, inscrivez-vous à notre newsletter.