Tout ce que vous voulez savoir sur le Printemps Marseillais avant de voter

Partagez

Dimanche, c’est le jour J.

Le Printemps Marseillais est en passe de marquer l’histoire de Marseille et de tout changer.

Certains parmi vos proches doutent encore et hésitent ? On vous donne les clés pour les aider à se décider !

 

Question 1. Le Printemps Marseillais, c’est quoi ?

Lancé en juillet 2019, nous sommes le rassemblement de la gauche, des écologistes, et des citoyens.

Nous sommes maintenant plus de 11 partis politique de gauche, des écologistes, des collectifs citoyens, et plus de 5000 signataires.

Nous nous sommes retrouvés sur un constat commun : notre ville ne sait plus prendre soin de ses habitants, notre ville est fracturée, elle efface son identité derrière des intérêts particuliers.

Avec un objectif clair : notre ville a besoin de changement.

Et un appel unique, celui d’un espoir : renouer avec le destin de Marseille, une ville plus juste, plus démocratique, plus verte, plus attractive.

 

Question 2. Quel est votre programme ?

Notre programme est inédit : il est le seul à avoir été écrit à plus de 100 mains celles des Marseillais.

Le résultat ? Plus de 80 mesures qui respectent trois règles : faisabilité, tout ce que nous annonçons est réalisable sur le mandat, sans augmenter les impôts. Une règle verte : nos mesures favorisent une ville plus verte. Une règle sociale : les 80 mesures permettent d’avoir une ville plus juste.

Au sommaire notamment : un ambitieux plan pour les écoles à un milliard d’euros pour reconstruire en priorité les 32 écoles dangereuses, et rénover les 470 groupes scolaires de notre ville.

L’utilisation du patrimoine municipal vide pour permettre la création de logements et logés 50 mille Marseillais.

Plus aucun Marseillais à moins de 15 minutes d’un transport en commun rapide (train, tram, métro, gare, ligne de bus prémium) et à 300 mètres d’un espace vert.

Découvrez notre programme 
 

Question 3. Quelles sont vos priorités ?

Le Printemps Marseillais, c’est une priorité : l’école
Nos priorités pour l’école

Le Printemps Marseillais, c’est une grande cause : le logement
Nos priorités pour le logement

Le Printemps Marseillais, c’est un point transversal : l’écologie
Nos priorité pour l’écologie

C’est aussi des transports publics efficaces pour faciliter la mobilité et réduire la pollution, des bibliothèques ouverte et des piscines fonctionnelles.
Nos priorités pour les transport publics

 

Question 4. Qui est la tête de liste ?

Michèle Rubirola est notre candidate. Médecin, écologiste, mère de 3 enfants, elle est élue au conseil départemental et s’est battue depuis des années pour défendre les valeurs sociales et écologistes du Printemps Marseillais. Michèle Rubirola est la seule candidate à avoir déjà la légitimité du vote puisqu’elle a été choisie par 2000 militants et elle portera la voix de ce collectif jusqu’au bout.

Le Printemps Marseillais, c’est une équipe. Michèle Rubirola est entourée de 7 autres têtes de liste qui représentent la diversité de notre rassemblement dans tout Marseille.

 

Question 5. Michèle Rubirola n’est pas en arrêt maladie

À court de projet et d’argument, la droite s’en est pris à Michèle Rubirola sur une supposée fraude, la vérité est différente. 

Michèle Rubirola est en congé sans solde. Elle a été en arrêt maladie fin 2019 à la suite d’une hospitalisation pour une prothèse totale du genou et de séances de rééducation.

Elle n’était pas encore la candidate du Printemps Marseillais. Elle a ensuite reçu une prolongation de l’arrêt, suspendu fin janvier, elle s’est mise en congé d’élu jusqu’à début février puis elle a soldé ses congés. À nouveau hospitalisée fin février, elle est en congé sans solde jusqu’au 27 mars.

Voici sa réponse officielle sur cette question.

 

Question 6. Le Printemps Marseillais, ça n’est pas “l’ultragauche”

Parce que la droite n’assume pas son bilan et qu’elle sait que cette élection lui échappe, elle s’est attaquée brutalement au Printemps Marseillais.

En caricaturant le Printemps Marseillais, elle s’attaque à toute la gauche comme la droite le fait à chaque fois qu’elle est en difficulté.

Le Printemps Marseillais est pourtant le seul mouvement à avoir mis en place des engagements éthiques pour les candidats (ils sont les seuls à avoir signé une charte éthique et déclaré leur patrimoine), un programme qui prend en compte les aspirations des Marseillais pour y répondre de manière chiffré et responsable.

Notre mouvement représente une alternative crédible, et le démontre dans chacune de ces décisions et de ces communications.

 

Question 7. Le Printemps Marseillais, seul en position de gagner les élections

Cette élection est celle qui peut permettre de tout changer et d’en finir avec 25 ans d’une municipalité qui a maltraité Marseille et s’est désintéressée de ses habitants.

Le Printemps Marseillais est la première force de changement de la ville, et la seule en position de battre l’équipe en place et lutter contre la peur et la haine.

C’est aussi la seule alternative crédible : Plus de 80 mesures, réalisables sur le mandat, sans augmenter les impôts.

 

Partagez

Suivez l'actualité de la campagne

Vous souhaitez être informé de l'avancement de notre campagne, des événements et des actions organisés par le Printemps Marseillais, inscrivez vous à notre newsletter.

Si ce n'est pas déjà fait ... Engagez-vous !