La seconde ville de France à l’abandon face au coronavirus

Partagez

Marseille, le jeudi 2 avril – Alors que nous entrons dans la troisième semaine de confinement, la mairie de Marseille, la métropole et le département ne proposent toujours pas de mesures à la hauteur de la crise. Le Printemps Marseillais est consterné et appelle toutes les collectivités et institutions publiques à faire preuve de responsabilité au lieu de tenter de tirer leur épingle du jeu. Dans cette période dramatique, tout doit être mis en oeuvre pour sauver et accompagner les Marseillaises et les Marseillais.

Une cellule de crise d’urgence

Nous demandons depuis le début du confinement que soit mise en place une cellule de crise ou de coordination à l’échelle de la ville. De nombreux acteurs se partagent la gestion des services publics de la ville et de la réponse supposée à la crise. Cependant il n’existe à ce jour aucune coordination de ces acteurs à l’échelle de toute la ville. Face à cette situation exceptionnelle, les pouvoirs en place ne proposent que le service minimum du service minimum. Il est temps que la mairie, la métropole, le département et l’Etat travaillent main dans la main.

Effets d’annonces et mesures gadgets

Aucune collectivité ne se met à la hauteur de l’enjeu, et l’on assiste à des effets d’annonces. Qui d’une opération de communication qui s’appuie sur la valorisation de fonds nationaux ou Européens. Qui cherche la mesure la plus vendeuse à défaut d’être réellement utile, comme c’est le cas sur la “désinfection des rues”.

En appelant à une coordination nous demandons aux collectivités de mettre en commun leurs compétences pour agir réellement pour les besoins de la population. Cela doit commencer par un dépistage plus massifs dans les quartiers de Marseille. Puis par l’achat groupé de masques à destination des soignants, des agents, puis de la population. C’est dans une démarche concertée et digne que nous sortirons au mieux de la crise.

Ces actions prioritaires ne doivent pas mettre au second plan, non plus, l’action sur le terrain pour les précaires, la mise en place de services publics du quotidien ou encore le soutien aux entreprises. Tous ensemble, nous pouvons faire face. Individuellement, ce ne sont que des sparadraps sur des plaies béantes.

Partagez

Suivez l'actualité
du Printemps Marseillais

Vous souhaitez être informé des prises de parole et des actions de notre mouvement, inscrivez-vous à notre newsletter.