Une pétition pour sauver l’hôpital public de Marseille 

Partagez

Marseille – le 9avril 2020

Les têtes de liste du Printemps Marseillais aux élections municipales suivent de très près la situation nationale et locale en cette période de confinement. 

Désormais tout le pays sait que la question de la santé passe par l’hôpital public. A Marseille, la métropole toute entière est concernée par la situation de l’Assistance Publique-Hôpitaux Marseille. Elle représente la deuxième assistance publique de France, elle est le coeur du dispositif médical de notre métropole. 

Les personnels qui travaillent à l’AP-HM sont lourdement sollicités. Urgentistes, médecins, infirmier.es, brancardier.es, aides soignant.es, personnels administratifs, ouvrier.ères et technicien.nes : ils se battent tous les jours, avec peu de moyens, alors que leur rôle est fondamental. Désormais, nous ne pouvons plus être dans une logique comptable lorsqu’il s’agit de notre santé. La filière de la santé a été sabordée dans notre pays, nos soignants sont condamnés à être trop peu nombreux, à avoir trop peu de matériel de protection ou du matériel dégradé. L’hôpital public doit avoir les moyens de travailler, d’acheter le matériel, d’embaucher, de faire de la recherche et d’anticiper les crises. 

L’hôpital public et ses personnels sauvent des vies aujourd’hui. Demain, ce sera notre bras armé pour que nous retrouvions une vie normale. Il nous permettra dans le futur, si nous lui donnons les moyens de le faire, d’anticiper les crises. 

Une remise sur pied de notre système de santé s’impose et Marseille, 2ème ville de France, ne peut être oubliée. Nous demandons un plan de sauvegarde, un plan de développement volontariste de l’AP-HM. Ce plan doit annuler tout ou partie de la dette de l’APHM dès à présent pour permettre à notre hôpital public de se refaire une santé et mieux protéger les habitants de la métropole. 

Le Printemps Marseillais avec Michèle Rubirola, élue de terrain et médecin, à la tête de notre liste, incarne la défense du service public de santé. 

C’est pourquoi nous lançons une pétition pour interpeller le premier ministre sur la situation de l’hôpital public de Marseille. 

Nous invitons tous les partisans d’un service de santé public accessible à tous et efficace à signer cet appel car ce n’est que dans une démarche collective que nous sortirons au mieux de cette crise. 

 

 

Partagez

Suivez l'actualité
du Printemps Marseillais

Vous souhaitez être informé des prises de parole et des actions de notre mouvement, inscrivez-vous à notre newsletter.