Michèle Rubirola

Tête de liste

Marseillaise, petite-fille d’immigrés napolitains et espagnols, médecin de famille pendant 15 ans dans les 4e et 5e arrondissements de Marseille, mère de deux filles de 38 et 32 ans et d’un garçon de 23 ans, Michèle Rubirola est aujourd’hui médecin dans les quartiers Nord.

Militante écologiste depuis 2002, Michèle Rubirola est aussi Conseillère Départementale élue en 2015 sur le 1er canton (centre-ville) de Marseille. Elle a participé à la mobilisation contre la construction d’un parking dans le Parc Longchamp et l’abattage d’arbres remarquables aux côtés des associations, des collectifs, et des riverains. C’est aussi elle qui a initié l’installation pour la première fois à Marseille de ruches en milieu scolaire.

« Ma ligne de conduite au sein de la collectivité est de mettre l’écologie au cœur des politiques publiques, veiller à la bonne utilisation de l’argent public et veiller à ce qu’on ne laisse personnes sur le bord du chemin »

Aujourd’hui comme hier, la candidate aux municipales 2020 pour le Printemps Marseillais lutte contre le clientélisme et le cynisme des politiques locaux.

Face aux urgences criantes, Michèle Rubirola mène Marseille sur le chemin d’une ville en transition et améliorer la vie et le futur des Marseillaises et des Marseillais.

Sa vision pour Marseille

Marseillaise et écologiste, elle pose un diagnostic clair sur la ville, sans concession mais plein d’espoir.

« Marseille. Une ville polluée, fracturée, malmenée par ses élus actuels mais aux atouts immenses pour se relever. En réponse aux urgences environnementales, sociales, démocratiques et économiques de notre ville, je souhaite représenter une politique qui rassemble, une écologie de l’action, qui agit maintenant pour tracer le chemin vers un futur commun heureux. Je souhaite transformer profondément et renouveler les pratiques démocratiques, pour améliorer le quotidien de ses habitantes et habitants. »

Une ville plus verte et plus juste

« Il y a un avenir à écrire ensemble. Celui d’une ville plus juste et plus verte.

Je ne veux plus que Marseille soit la ville la plus embouteillée d’Europe. Je veux que nos quartiers soient tous desservis par des transports en commun plus fréquents et moins chers.

Marseille ne doit plus voir ses espaces verts disparaître. Cette ville ne doit plus être vendue à la découpe. Il faut préserver nos quartiers de la spéculation immobilière et faire revenir la nature en ville.

Notre ville doit enfin prendre soin de la santé de ses habitants et cela passera aussi par son environnement. Marseille ne sera plus la ville la plus polluée de France.

Je le sais bien, les plus exposés sont aussi les plus pauvres. Et parce qu’elle sera plus verte, elle sera plus juste. Marseille doit devenir une ville plus juste, une ville qui s’occupe enfin des besoins de ses habitants, de tous ses habitants.

Une ville plus juste, c’est une ville qui offre à chacun de ses enfants les mêmes chances de réussir. Depuis des années, on leur refuse l’accès à des écoles dignes, l’accès à des logements décents… Ensemble, nous ferons de l’éducation l’une des fiertés de notre ville.

Une ville plus juste, c’est une ville où chacun peut se loger décemment et se sentir en sécurité. Une ville plus juste, c’est aussi une ville où le développement économique permet de combattre la pauvreté et le chômage, et où l’action publique va enfin réunir la ville. »

Ensemble

« Nous ne manquons pas de propositions. Et ce sont les vôtres. Celles que vous avez élaborées ces derniers mois. Ces priorités nous allons les développer avec vous dans les prochaines semaines comme nous l’avons fait depuis le début, ensemble.

ENSEMBLE c’est le message que je veux vous faire passer. Si ce rassemblement ressemble autant à notre ville, c’est qu’il est inédit : comme elle. Ensemble nous faisons nôtre ce mot laissé sur les cahiers de doléances de notre ville, un mot qui nous résume si bien : À Marseille, et aux Marseillais, à nul autre pareil.

Voilà ce que nous sommes, unique dans notre forme, inédit dans notre approche, rassemblés autour de nos valeurs et déterminés dans notre combat. »

« Pour changer les choses, il faut prendre le pouvoir. Et pour gagner et transformer Marseille, une seule solution, le rassemblement. »

« La majorité actuelle n’a eu de cesse de fracturer ce qui faisait notre fierté. C’est notre défi, celui de refaire de Marseille une ville unie, à travers les classes et les âges.
Nous devons redevenir la ville de l’espoir. La ville où tout est possible. Et cela ne se fera jamais sans justice sociale et environnementale.

Mon ambition c’est faire barrage à ces héritiers du système actuel qui a divisé les Marseillaises et les Marseillais, laissé Marseille s’effondrer, ne pas laisser croire que le RN est la solution et proposer une alternative crédible.

Le Printemps doit gagner Marseille ;
Le Printemps va gagner Marseille. »

Voir les déclarations de patrimoine des candidat.e.s

Les candidats

Partagez

Suivez l'actualité de la campagne

Vous souhaitez être informé de l'avancement de notre campagne, des événements et des actions organisés par le Printemps Marseillais, inscrivez vous à notre newsletter.

Si ce n'est pas déjà fait ... Engagez-vous !